Le jury des lycéens choisit l’action de la Maison des Himalayas pour désigner le lauréat 2020. Le Prix a été remis le 23 juin à Mont de Marsan

Le jury des lycéens et les organisateurs du Prix entourent la vice-présidente de la Maison des Himalayas, Dominique Dufau, le 23 juin au lycée Jean Cassaigne,

Le jury des lycéens a tenu sa réunion finale le 3 juin en visioconférence. Chaque membre est intervenu pour argumenter en faveur de celle des 5 organisations nominées qui lui parait répondre le mieux à l’appel à propositions 2019/2020. A l’issue des interventions des 9 membres du jury présents, il est apparu que 6 d’entre eux soutenaient l’action de la Maison des Himalayas. A la majorité des voix, dès le premier tour, La Maison des Himalayas a donc été désignée comme le lauréat 2020 du Prix Jean Cassaigne des Lycéens pour la Solidarité internationale. Le Prix, à savoir une aide de 10 000 € à la Maison des Himalayas, et le trophée ont été remis le 23 juin.

La Maison des Himalayas lauréat 2020 pour son action en faveur des enfants handicapés en Inde
Pour pallier le manque de soins apportés aux enfants handicapés de la vallée enclavée de Kullu, dans l’Etat d’Himachal Pradesh au Nord de l’Inde, Maison des Himalayas, association de solidarité internationale, a mis en place en 2009 le programme Handimachal. Ce programme assure la prise en charge thérapeutique d’enfants en différentes situations de handicaps par des ergothérapeute, kinésithérapeute, orthophoniste, psychologue et éducateurs spécialisés indiens. Ces compétences, formées et recrutées par l’association, sont réunies au sein d’un Centre basé à Kullu. Ces soins sont également apportés au domicile d’enfants ne pouvant pas se déplacer au Centre. En outre, des thérapeutes bénévoles indiens et venant du monde entier apportent leur soutien ponctuellement aux actions du Centre Handimachal.

Le programme répond à un fort besoin de justice sociale en permettant l’intégration dans les systèmes de santé et éducatifs locaux d’une frange de la population vulnérable jusqu’alors délaissée et isolée.

Plus de 400 enfants ont bénéficié de services thérapeutiques au sein du programme Handimachal depuis sa création. Grâce à la renommée croissante du programme dans la communauté locale, les familles ont compris la nécessité d’une prise en charge des très jeunes enfants susceptible d’offrir les meilleurs résultats dans leur développement. Depuis 2015, le programme de visites à domicile sort de l’isolement total une vingtaine d’enfants.

La Maison des Himalayas a mobilisé les partenaires suivants pour la réussite de cette action :

  • En France : Handicap International, CHU de Bordeaux
  • En Inde : Himachal Pradesh Voluntary Health Association, gouvernement d’Himachal Pradesh, Lady Willingdon Hospital de Manali,

Plus d’informations sur http://maisondeshimalayas.over-blog.com/ Contact : maisondeshimalayas@gmail.com

Les 4 autres organisations nominées sont les suivantes

1 – Audition solidaire France Sénégal (ASFS) nominée pour son action en faveur des enfants sourds au Sénégal
Pour pallier l’absence de scolarisation des enfants sourds de Tambacounda et de Sinthiou Malème (Sénégal), l’association ASFS, organisation de solidarité internationale de migrants, prend en charge les compétences médicales, pédagogiques et techniques nécessaires à l’insertion sociale de ces enfants.

Cette action fait participer conjointement des bénévoles de la diaspora sénégalaise en France et les instances locales en favorisant la co-éducation et la mise en place des structures de soutien nécessaires à cette action.

La démarche engagée par l’association est basée sur le dépistage avec prise en charge médico-sociale, l’éducation adaptée au handicap des enfants, la formation professionnelle répondant aux spécificités locales du travail et l’insertion par le travail.

Depuis 2014, 300 maîtres stagiaires ont été sensibilisés, 36 enseignants et 4 agents de santé formés, xxx jeunes handicapés ont bénéficié de cette action. La région s’est dotée de son premier centre de surdité qui permet de détecter la surdité de l’enfant, la diagnostiquer, appareiller et accompagner l’enfant dans un parcours éducatif et professionnel. L’impact principal de cette action est la sensibilisation de tous les acteurs locaux aux spécificités liées à l’éducation d’enfants sourds. Les familles d’enfants sourds éduquent à présent leurs enfants

L’ASFS mobilise les partenaires suivants pour la réussite de cette action :

  • En France : Le Centre Aquitain pour la promotion sociale des adultes sourds, l’Institut National des Jeunes Sourds de Gradignan, Audio conseil et Sud-Ouest Audition
  • Au Sénégal : L’association des parents d’enfants sourds de Tambacounda, Le Centre Régional de Formation du Personnel Enseignants (CRFPE) de Tambacounda et de Rufisque, l’Inspection de l’éducation et de Formation (IEF) de Tambacounda, la Direction de l’Action Sociale, l’hôpital Régional de Tambacounda, les Mairies de Tambacounda et de Sinthiou Malème.

Plus d’informations sur https://auditionsolidairefrancesenegal.com/ Contact : auditionsolidaire@gmail.com

2 – Life Project 4 Youth nominée pour son action en faveur de jeunes d’un bidonville de Djakarta

L’association de solidarité internationale LP4Y agit en faveur de l’intégration sociale et professionnelle des jeunes entre 17 et 24 ans issus de l’extrême pauvreté et victimes d’exclusion.  En 2016, elle a choisi de s’engager auprès des jeunes vivant dans le bidonville de Cilincing près de Djakarta. En se basant sur l’expérience acquise aux Philippines et au Vietnam, LP4Y a développé un parcours pédagogique innovant basé sur l’entrepreneuriat.

Ce programme comprend 9 mois d’apprentissage et 3 mois d’accompagnement à l’emploi. Les jeunes sont formés à la gestion de micro-entreprises et ont accès à des outils pédagogiques spécifiques. Ils assurent ensemble la création, le développement et la gestion d’une micro-activité économique, en l’occurrence dans le traitement et la distribution d’eau potable, appelée Source of Life (SoL). LP4Y a mis en place l’équipement technique nécessaire au traitement et à la distribution de l’eau et, avec le soutien des entreprises de ce secteur, assure les formations techniques en hygiène et sécurité alimentaire ainsi que dans le traitement des eaux. Cette eau est destinée à la population locale du bidonville qui n’a pas accès à l’eau potable courante. Des campagnes de sensibilisation à la sécurité et l’hygiène alimentaire sont également engagées dans les écoles primaires par ces jeunes une fois formés.

Depuis l’ouverture du programme en Indonésie, plus de 70 jeunes ont été accompagnés par LP4Y : ils ont pour la plupart trouvé un emploi décent, ou sont actuellement en recherche d’une opportunité professionnelle. Près de 10 000 gallons de 20 l ont été vendus au tiers du prix du marché. Plus de 80 familles, soit environ 560 bénéficiaires, achètent régulièrement leur eau auprès de SoL. Plusieurs centaines d’enfants ont été sensibilisés.

LP4Y mobilise les partenaires indonésiens suivants pour la réussite de cette action :

  • une association, Atmabrata,
  • la mairie, Kelurahan,
  • les écoles primaires Kampong Sawah, Aka, Kebun Baru, Rusun Cilincing,
  • des entreprises : en premier lieu Taratak et Danone, mais aussi Ranch Market, Axa Mandiri, Decathlon, Servier, Hyatt, SAF Indonusa, Mane, H&M, Kommunal 88

Plus d’informations sur https://www.lp4y.org/ Contact : quitterie.campagne@lp4y.org

3 – L’association SAMAANE Sénégal nominée pour son action en faveur des femmes du Sénégal

Pour pallier les difficultés d’accès aux soins de santé primaire et à l’éducation des petites filles d’Aga Biram, village enclavé du département de M’Bour, au Sénégal, l’association SAMAANE Sénégal, forte de dix ans d’expérience au service de villages de brousse, collabore avec l’association locale And Liggeyal Aga Biram. Un programme est engagé depuis 2015 pour permettre aux femmes de suivre des cours d’alphabétisation, aménager des locaux scolaires et fournir du matériel pédagogique, mettre au point un moulin à mil, alimenté par l’énergie solaire et construire une case dédiée aux soins de santé primaire.

Depuis le début de cette collaboration, les 90 femmes ayant suivi les cours d’alphabétisation ont acquis une plus grande autonomie, notamment en accédant au micro-crédit, ce qui a conduit à la création d’emplois et de nouvelles sources de revenus. Elles perçoivent mieux les enjeux de différentes questions de société (vaccination, planning familial, éducation des filles, hygiène, etc.). Le nombre d’enfants ayant réussi le brevet d’entrée au collège a été multiplié par deux, avec une proportion croissante de filles. La mécanisation de la meunerie du mil au sein du village a libéré du temps des femmes pour les activités agricoles et des petites filles pour la scolarisation. Le modèle mis au point pour l’énergie propre a été repris par une entreprise sénégalaise.

Outre l’association And Liggeyal Aga Biram, SAMAANE Sénégal collabore :

  • en France, notamment  avec l’Agence des Micro Projets, Horizon Sahel
  • au Sénégal, avec 
  • l’école primaire d’Aga Biram et le département de l’éducation fonctionnelle,
  • la mairie de Nguéniène  dont dépend Aga Biram,
  • l’entreprise Nadji.Bi,
  • les responsables des services sanitaires du district.

Plus d’informations sur https://villagesamaane.net/ Contact : villagesamaane@aol.com

4 – Terre des Hommes France nominée pour son action contre les violences faites aux jeunes filles et aux femmes en Tunisie.
Partant du constat que 48 % des femmes âgées de 18 à 64 ans ont été victimes d’au moins une forme de violence dans leur vie en Tunisie, l’association Terre des Hommes France a engagé en 2018 une collaboration avec l’Association tunisienne Femme et Citoyenneté (AFC) pour contribuer à la lutte contre les violences et les discriminations à l’égard des femmes. La population de la région de Kef, dans le Nord-Est tunisien, particulièrement affectée par ces violences, a été ciblée. Les deux associations se sont fixées deux objectifs :

  • les femmes et les enfants victimes de violences bénéficient d’une meilleure prise en charge,
  • les femmes, les hommes et les enfants sont sensibilisés aux normes d’égalité et aux violences à l’égard des femmes.

Cette action s’inscrit dans la mise en œuvre de la loi relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes adoptée en 2017 et de la Convention intersectorielle signée entre les ministères concernés par son application.

Pour réaliser ces objectifs, un accompagnement juridique et psychologique des femmes victimes a été mis en place. Des prestataires de services publics ont été formés pour appliquer la loi de 2017 et des professionnels le seront prochainement pour aider à mieux détecter en milieu scolaire les enfants victimes de violence. Des campagnes de sensibilisation ont été engagées auprès des hommes, des femmes et des jeunes. Des « clubs de la citoyenneté et de l’égalité » seront créés afin de sensibiliser jeunes filles et garçons aux droits humains, aux questions de genre et de violences à l’égard des femmes.

Depuis le début du programme, plus d’une cinquantaine de femmes ont bénéficié d’un accompagnement juridique, près de 600 femmes et jeunes femmes ont été sensibilisées. De nombreux échanges au sein de groupes de parole ont permis aux femmes de gagner de la confiance et de prendre des décisions difficiles. Une cinquantaine de journalistes, fonctionnaires et représentants d’institutions ont été formés aux enjeux de genre et des violences.

Plus d’informations sur https://terredeshommes.fr/ Contact : com@terredeshommes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *